Comment voulez-vous travailler ?

Et maintenant, quelle est la suite ?

Et maintenant, quelle est la suite ?

Le bon vieux temps est très populaire en ce moment. Alors que nous sommes désormais sans cesse confrontés à des situations nouvelles et inattendues, les gens aiment à se souvenir du passé. Nombreux sont ceux qui, depuis leur bureau à domicile, soupirent en pensant : « à l'époque, quand on se voyait encore tous les jours au bureau … », et idéalisent peut-être après coup le quotidien dans l'entreprise. En effet, tout porte à croire que la semaine de bureau telle que nous la connaissons est amenée à disparaître. Une surprise ? Pas vraiment.

La tendance à passer au travail mobile se dessine depuis déjà longtemps. Dès 2016, des études ont montré clairement que les actifs souhaitaient un équipement et des conditions qui offrent plus de liberté grâce à des outils numériques. Nous avons examiné une étude réalisée il y a quatre ans par Penn Schoen Berland PSB et qui avait interrogé 3801 personnes en ligne sur neuf marchés différents aux États-Unis, au Brésil, au Japon, en France, en Inde et en Afrique du Sud. Les résultats sont sans ambiguïté : les personnes interrogées souhaitaient déjà avoir un équipement technique qui permette le travail à distance : « 44 % des employés à travers le monde ont le sentiment que leur poste de travail n'est pas assez numérisé, tandis que plus de la moitié (57 %) espère travailler dans un bureau intelligent d'ici cinq ans. » (…) Ce sont surtout les plus jeunes qui demandaient déjà clairement des conditions adaptées : « La génération Y est plus disposée à utiliser des produits de réalité augmentée/virtuelle (77 %), estime que le travail à distance permet un équilibre plus sain entre vie professionnelle et vie privée (36 %), dit en majorité que le poste de travail devient plus collaboratif (79 %) et serait plutôt encline à démissionner d'un poste équipé d'une technologie médiocre (42 %). »

Pour nous faire une idée de l'opinion ambiante, nous n'avons pas seulement interrogé nos propres équipes, mais aussi celles de nos partenaires. Comme nous entretenons des échanges étroits avec notre clientèle de longue date, c'est avec plaisir que nous vous communiquons aujourd'hui les estimations actuelles recueillies auprès d'Otto et de Dentsu Aegis Network.

Otto : la plupart des employés veulent travailler durablement de manière mobile.

La majorité des effectifs d'Otto ne souhaite plus retrouver son « ancien environnement de travail » et voudrait continuer à travailler en partie à domicile, même après la fin de la pandémie de Covid-19. C'est ce qui est ressorti d'une enquête menée par le Fraunhofer IAO auprès du personnel d'Otto et de la holding Otto Group. Actuellement, plus de 90 % des effectifs travaillent à distance, le chiffre atteint même 100 % dans certains secteurs. Si beaucoup souhaitent retourner au bureau dès que ce sera possible, ils ne veulent plus y aller tous les jours. Otto réagit et prend déjà les premières décisions dans ce sens.

Img

Nous nous éloignerons du schéma de fréquentation de 9h à 17h.

Irene Oksinoglu, Head of Project Future Work by Otto

Irene Oksinoglu, Head of Project Future Work by Otto : « (Les résultats) confirment très clairement que nous ne reviendrons pas à l'univers du travail que nous le connaissions il y a encore un an à peine. Bien au contraire : l'univers du bureau classique va se détacher de la culture du poste de travail traditionnel et du rythme présentiel du lundi au vendredi, de 9 heures à 17 heures. Nous travaillerons plutôt sur une base multi-géographique au bureau et ailleurs, en fonction des conditions locales, de notre environnement privé et des tâches qui nous seront confiées. Le bureau deviendra un lieu globaliste, utilisable par tous, où les possibilités de travail seront variées et les rencontres, personnelles. Dans le même temps, il restera le point d'ancrage pour s'identifier à la culture de l'entreprise. »

Dentsu Aegis Network : les collaborateurs plus jeunes aspirent aux échanges sur place, ceux plus âgés sont nombreux à apprécier les avantages du travail à distance

L'agence d'études de marché Dentsu Aegis Network, active dans le monde entier, en est également persuadée : « Le poste de travail classique au bureau va certainement perdre de son importance, tout comme les réunions classiques en présentiel pour les sujets peu complexes. » Daniel Ahrens, responsable financier chez Dentsu Aegis Network, constate qu'un an après le début de la pandémie, le travail à distance fonctionne bien grâce l'expérience acquise dans l'utilisation des outils numériques. Mais les échanges spontanés manquent à beaucoup : « … tout ce qui n'est pas planifié, ce qui est informel est négligé, bien que ce soit à mes yeux un élément décisif pour rester prospère. »

Contrairement à ce que laissent entendre les résultats d'enquête cités, la satisfaction liée au travail à distance dépend moins de l'âge des employés que de leur situation personnelle ou des tâches qui leur sont confiées. Au cours des cinq dernières années, l'entreprise a déjà adapté ses propres bureaux à ce qui est considéré comme le bureau de demain. La santé est un sujet qui en fait partie, en tant que critère ayant une influence durable sur la société et l'environnement.

« Les bureaux de demain devront offrir une plus-value sous forme de possibilités supplémentaires pour résoudre des problèmes complexes, en équipe ainsi qu'avec les partenaires commerciaux. En effet, le bureau a pour fonction non négligeable de matérialiser l'entreprise, ses valeurs et sa culture, et donc d'asseoir l'identité et la loyauté. »

En effet, le bureau a pour fonction donc d'asseoir l'identité et la loyauté.

Daniel Ahrens, Director Finance

Nous vous accompagnons dans tous les domaines liés à la mutation du monde du travail : souhaitez-vous créer un environnement de bureau qui corresponde à votre culture du travail et véhicule vos valeurs ? Nous vous y aidons volontiers, par le biais de notre outil de conseil K+N WORK.CULTURE.MAP. Saisissez-vous l'opportunité pour réaménager les postes de travail et les locaux afin qu'ils soient parés pour les exigences nouvelles ? Alors contactez-nous. Nous serons ravis de partager notre savoir-faire et nos idées conceptuelles avec vous.

Nous faisons référence aux sources suivantes :

OKSINOGLU, IRENE (2021), Unsere Arbeitswelt in Post-Pandemie-Zeiten, 01.02.2021, https://www.otto.de/newsroom/de/kultur/umfrage-arbeitswelt-corona-pandemie?fbclid=IwAR2TPG4mjcERN29-3oiQuK1cQ1TWJVtpCpkU9vAHQVWiHIfDXtqZkELchVM, dernier accès : 16.02.2021

BERTRAM, INGO (2021), OTTO-Umfrage: Mehrheit der Beschäftigten will dauerhaft mehr mobil arbeiten, 02.02.2021, https://www.otto-newsroom.de/unternehmen/de/news-presse/otto-umfrage-future-work-mehrheit-will-mobil-arbeiten, dernier accès : 16.02.2021

Entretien personnel avec Daniel Ahrens, 10.02.2021

Dell & Intel Future Workforce Study, Research conducted by Penn Schoen Berland, 2016.

N'hésitez pas à nous contacter directement:

König + Neurath France

+33 144 632393
Contactez-nous
66, Rue de la Victoire
75009 Paris

Loading data